Dominique Mulhem

 Né en 1952, il a étudié très jeune les techniques de la perspective à la recherche d'une représentation réaliste de l'espace.

 

 Il a fait sa première holopeinture bifocale avec un reseau lenticulaire dans les années 70. 

 

 Il est devenu l'un des pionniers de l'art holographique.

 Il placé sa première holopeinture comme un jalon à la charnière de la tradition constituée ar l'huile sur toile et la technologie de pointe qu'est l'holographie. 

 

 Parmis toutes les définitions qui ont été données pour expliquer un hologramme celle de Dominique Mulhem est la plus interessante. 

 Il dit : "L'orsqu'on se regarde dans un miroir, on y voit notre reflet en relief et derrière ce qui nous entoure dans l'espace, pourtant le miroir est plat. L'hologramme est un miroir qui aurait une mémoire, c'est comme si le miroir captait l'image qu'il reflète." 

 

 Cette définition nous fait entrer dans son monde au-dela du miroir, dans son univers où la pensée est tridimentionnelle. 

© 2015 par Galerie Sebban.

Marché Dauphine #48-49 140 rue des rosiers  

93400 Saint-Ouen